Le blog

Suivez les tendances de la logistique e-commerce

GLS

Acheter sur internet quels gains de temps ?

Analyses

Internet c’est l’ADSL, l’affichage rapide des pages, la rapidité d’aller d’une enseigne à une autre en quelques clics, Internet c’est aussi l’information en temps réel ce qui a amené les médias du print à revoir complètement leur business model. Nous ne pouvons bien évidemment pas éluder le phénomène du e-commerce qui progresse d’année en année avec des chiffres vertigineux, avec près de 57 milliards d’euros dépensés par les Français en 2014 (source FEVAD). Seulement voilà, au delà de l’image de faire une bonne affaire, quels sont les gains de temps en achetant sur Internet ? Focus…

Lorsqu’on effectue un achat en ligne, nous trouvons tout d’abord les produits dématérialisés et les produits physiques, dans une généralité quasi totale la livraison des produits dématérialisés s’effectue immédiatement. Sur ce point là, tout le monde gagne du temps. Vous voulez consommer de la musique et acheter le dernier album de Lady Gaga, plus besoin de vous rendre en magasin, connectez-vous à votre compte iTunes ou Amazon et téléchargez-le en quelques secondes.

La vraie problématique réside dans les biens physiques qui nécessitent de la logistique et une livraison physique et c’est là que les soucis débutent, alors gagnons nous réellement du temps en faisant l’achat de nos biens physiques sur Internet ?

Pour répondre à cela, le transporteur GLS a commandé une étude auprès d’OpinionWay, les chiffres sont édifiants car la perception du consommateur est réellement à l’opposé de ce que qui se vit dans le quotidien d’un site e-commerce. Pour rappel, la société GLS opère dans 37 pays et livre partout en France en 24 heures et parfois 48 heures sur certaines régions les plus éloignées.

La méthode de réalisation de ce sondage a été faite selon la méthode des quotas, vous en trouverez tous les détails ci-dessous :Sondage1

Nous y apprenons que 75% des sondés estiment qu’Internet leur fait gagner du temps : Sondage2

Pourtant 47% des consommateurs estiment que la livraison de leurs achats peut leur faire perdre du temps : Sondage3

Il est certain que lorsque nous achetons sur Internet, nous voudrions être livrés immédiatement après notre achat. Le consommateur, lorsqu’il a acheté sur Internet veut consommer immédiatement le produit qu’il a commandé. Tout d’abord c’est au site e-commerce d’être réactif et d’avoir du stock afin d’expédier au plus vite, mais ensuite c’est au transporteur de livrer le plus rapidement possible le client qui est en attente de ses produits et là c’est plus compliqué…

En effet c’est ce que l’on retrouve aujourd’hui dans cette étude OpinionWay : Sondage4

Nous constatons en premier lieu que 81% des Français estiment que la livraison peut être « prise de tête ». Alors pourquoi commander sur internet dans ce cas ? Nous pouvons nous poser la question à mesure que les chiffres du e-commerce (évoqués plus haut) ne cessent de croître.

Dans un second lieu, le sondage montre que 91% d’entre eux souhaiteraient être prévenus de l’horaire de livraison de leur commande. Cela ne s’arrête pas là, 73% des sondés souhaiteraient avoir la possibilité de modifier la livraison par mail ou SMS.

Pour autant, aujourd’hui 47% des personnes interrogées estiment que le transporteur ne respecte pas son engagement à livrer dans un temps donné.

Ceci dit pour revenir sur le fond du problème, il convient au consommateur de choisir le bon mode de livraison : chez lui, au bureau, chez un ami, en point relais en fonction de son quotidien et de sa vie personnelle. Prenons un exemple concret, si je vais à la même boulangerie une fois par jour et qu’à côté se trouve un commerce qui est un point relais, j’ai tout intérêt à le faire livrer dans ce point relais. Si le client est sans activité professionnelle, il aura tout intérêt à le faire livrer chez lui. Enfin dans le cas d’un cadre qui enchaîne les heures de travail, il gagnera du temps à se faire livrer au bureau. Bien entendu ces exemples sont généraux et chaque cas est particulier.

Pour conclure, l’avenir du transport passera par la flexibilité car c’est le consommateur qui dicte l’évolution du marché aux travers de ses exigences, or d’après ce sondage il est clairement évident que des lignes vont devoir bouger.

Mots-clés associées à cet article
L’auteur : Stéphane Alligne

Spécialiste du e-commerce depuis 10 ans. Blogueur sur http://www.stephanealligne.com - Ex e-commerçant, société vendue en 2012 (2 millions d’euros de CA).

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous êtes intéressé par FlexDeliveryService ?

Contactez-nous